L’autosurveillance , c’est se prendre en charge et ne pas jouer à l’autruche

PRENEZ VOS MESURES

Pratiquer l’autosurveillance signifie mesurer soi-même sa glycémie à l’aide d’un lecteur de glycémie.

Cet appareil mesure le taux de glucose à partir d’une petite goutte de sang prélevée au bout du doigt. L’infirmière peut vous expliquer le fonctionnement de l’appareil.

Votre médecin vous précisera à quel fréquence prendre vos mesures. Notez vos résultats dans un carnet et apportez le avec vous avec vous lors de vos visites chez le médecin, l’infirmière, où la diététicienne. Cette information leur permettra d’ajuster plus efficacement votre traitement.

Les valeurs souhaitables: Entre 4 et 7 mmol/L, à jeun et avant les repas et Entre 5 et 10 mmol/L. 2 heures après le repas. Pour certaines personnes, ces valeurs sont difficiles à atteindre . Le médecin pourra déterminer d’autres valeurs souhaitables pour vous. « ces valeurs s’appliquent aux personnes diabétiques sauf dans le cas de diabète de grossesse ».

LES VALEURS SONT ELEVEES: Pas de panique! Une valeur élevée n’est pas nécessairement alarmante si, en général, les glycémies sont normales. Certaines situations peuvent expliquer une hausse occasionnelle de la glycémie : (consommation d’un aliment très sucré (pâtisserie , tarte au sucre, à la crème etc…), repas copieux, oubli des médicaments pour le diabète, infection, grippe, stress important ou émotion forte. Mais si vos glycémies demeurent au-delà des valeurs souhaitables, il faut consulter votre médecin.

ECOUTEZ VOTRE CORPS : Il vous parle: Certaines sensations physiques peuvent vous donner des indices sur votre glycémie. Ces manifestations sont un signal d’alarme qui devrait vous inciter à mesurer votre glycémie à l’aide du lecteur. Toutefois certaines personnes ne ressentiront aucun symptôme. IL ne faut donc pas se fier uniquement aux sensations physiques pour savoir si on est en état d’hyperglycémie (glycémie trop haute) ou en hypoglycémie (glycémie trop basse). Le meilleur moyen de la savoir est de prendre sa glycémie avec un lecteur de glycémie.

LES SIGNES QUI PEUVENT VOUS ALERTER SEREONT COMMUNIQUES DANS LE PROCHAIN MESSAGE;

2 Responses to “L’autosurveillance , c’est se prendre en charge et ne pas jouer à l’autruche”

Leave a Reply